Avant-propos

La peau des nouveau-nés et les soins du siège au cours des premiers mois

Propos recueillis par M. Granier

D’après la communication d’Y. de Prost*
Hôpital Necker-Enfants Malades, Groupement hospitalier universitaire Ouest, Service de Dermatologie, 149, rue de Sèvres 75743 Paris cedex 15, France
 
Ce  symposium  sera   essentiellement  consacré   aux soins  cutanés pour  nourrissons au  cours  de  leurs premiers mois de vie. Les soins du siège  seront plus particulièrement abordés.
 
Il est  important de rappeler que  la maturation de la peau du nouveau-né, qui se fait par étapes, induit  des spécificités anatomiques  et  fonctionnelles, qui  doivent être   connues et prises  en compte pour  offrir au nouveau-né les soins les plus adaptés. Le rôle de l’épiderme et de la jonction  dermo- épidermique, celui de la vascularisation, l’analyse des pertes en eau transépidermiques, l’importance du maintien du pH, la protection contre  les micro-organismes, les facteurs d’ab- sorption percutanée, sont autant d’éléments qui ont permis de  progresser dans  l’élaboration de  matériaux et  produits cosmétiques destinés aux  soins  d’hygiène  de  la peau des jeunes nouveau-nés.
 
Le cas particulier des prématurés et des nouveau-nés hospi- talisés  en réanimation, chez lesquels  le revêtement cutané est extrêmement fragile sera abordé.
Si la physiologie  de l’érythème fessier  du  nourrisson a été largement étudiée, de même que la toxicité liée au passage de certains produits cosmétiques à travers  la peau  du nou- veau-né (qui a d’ailleurs  fait  l’objet de débats récents dans les médias), il est frappant de constater la rareté des études concernant la  pratique courante des  soins  à  donner aux nouveau-nés et  leur  évaluation. Ce symposium s’articulera autour de trois parties.

Le Professeur Jean-François  Stalder (Nantes)  fera le point sur la maturation du revêtement cutané chez le nourrisson, ses particularités, notamment le rapport surface/poids, différent de celui de l’adulte, et sur le bon usage de certaines catégories de produits largement utilisés  pour  les soins du siège  dans les premiers mois de la vie.

Isabelle  Merlay (docteur en pharmacie, Pampers,  Paris) pré- sentera la démarche d’évaluation des techniques de soins du nouveau-né et de certains produits, cosmétiques et non cos- métiques. À partir  de l’exemple des lingettes, elle montrera comment les industriels et  fabricants évaluent, des  points de  vue  clinique  et  toxicologique, les produits cosmétiques destinés aux nourrissons.

Le Professeur Marty  Visscher (Cincinnati, États-Unis) parta- gera  son expérience de terrain et ses recherches en Service de soins intensifs en Néonatologie. Elle présentera ses conclusions (lire aussi son article paru  dans  Neonatology en avril 2009, et traduit à la fin de ce numéro hors série), quant aux soins du nouveau-né en service de réanimation effectués soit par des lingettes (de deux  types  différents) soit par des soins traditionnels (eau, compresse).

* Auteur correspondant. e-mail : yves.deprost@nck.aphp.fr